PROVERBES OCCITANS

LA BISE ET L'AUTAN

BERNARD VAVASSORI

                                                         Ecrire Ă  l'auteur : bernard.vavassori@neuf.fr


quelqu'un

        ĂŠtre quelqu'un : Il est quelqu'un, eh ! : Avoir un drĂ´le de caractère (Gasc. : Ey quauqu'un ! ou Es quauqu'arrès !).

        Quelqu'un plus : Quelqu'un d'autre (qualqu'un mai).

queue

        Attacher l'âne par la queue : faire les choses Ă  l'envers (Bridar l'ase per la coa).

        A petit chien, belle queue ! : Un petit n'est pas forcĂ©ment mal pourvu sur le plan sexuel. (Gasc. : A petit can, bera coa !).

        Faire la queue du loup : Aller Ă  la queue leu-leu (Far la coa del lop).

quignon

        Enlever Ă  quelqu'un le quignon de la main : Ă”ter le pain de la bouche (Levar lo crostĂ©t de la man).

quitter

        Il ne faut pas tout quitter pour ensuite ne rien faire (Gasc. : Cau pas quitar tot entĂ  hèr pas arren).

R

 

race

        La race fait la race : Bon sang ne saurait mentir (La raça raceja).

raisins

        Les raisins ne poussent pas dans les haies ! : Pour avoir une bonne vendange il faut soigner ses pieds de vigne, mais aussi : tel père tel fils ou encore : on n'a que ce que l'on mĂ©rite (Los rasins venon pas pels bartasses !).

rallonge

        Obtenir une rallonge (Militaire) Obtenir un sursis (ObtĂ©ner un alongui).

Rameaux

        Quand l'autan souffle pour les Rameaux, il souffle toute l'annĂ©e : On dit aussi que le vent qui souffle ce jour-lĂ  sera le vent dominant toute l'annĂ©e qui suit. (Quand l'autan bufa per Rampan, bufa tot l'an).

        Var.: Vent qui bat pour les Rameaux bat neuf mois de l'annĂ©e (Lo vent que bat per lo Rams bat nòu meses de l'an).

rapiécer

        Ce sont les sacs rapiĂ©cĂ©s qui durent le plus longtemps : Se dit pour s'excuser de ne pas arborer d'habits neufs. (MM.: Es li sa pedassa que duron lou mai).

·         RapiĂ©cer fait durer (Petaçar fa durar. Gasc. : Pedaçar, que hè durar).

rappeler

        Rappelle-toi que !… : Phrase inutile dans une conversation soutenue, mais lourde de sous-entendus. Ex.: Je viens de me prendre un pĂ©t sur le nez ! Rappelle-toi que ça fait pas du bien ! (Rapela-te que !…).

rat

        Un rat qui n'a qu'un trou est vite attrapĂ© : Il faut ĂŞtre prĂ©voyant et se mĂ©nager plusieurs issues de secours (Un rat qu'a pas qu'un trauc es lèu atrapat).

        Chaque rat dans son trou. Chacun chez soi (Gasc. : Cada arrĂ t en son horĂ t).

·        La queue de rat  : L'orge des rats (plante) (La coa de rat).

·        Pauvre comme un rat d'Ă©glise : Pauvre comme Job (Paure coma un rat de glèisa).

·        ĂŠtre comme un rat dans une paillère (meule de paille) : Vivre sans soucis ; ĂŞtre le plus heureux des hommes ; ne manquer de rien. (Esser coma un rat dins una palhèra).

·        ĂŠtre comme un rat entre deux noix : ĂŠtre comme l'âne de Buridan, ne pas pouvoir choisir. (voir noix) (Semblar un rat entre doas noses).

        S'y entendre comme un bĹ“uf pour chasser les rats  : ĂŠtre incapable, incompĂ©tent (S'i entendre coma un buòu a ratar). voir cochon.

        Qui a des rats ne noie pas ses chats : Certains savent ĂŞtre prĂ©voyants et choisissent leurs amis en fonction de leurs intĂ©rĂŞts. (MM.: Quau a de gĂ rri nègue pas si cat).

        Rat noyĂ© ne demande que de l'eau : Se dit d'une personne ivre redemandant Ă  boire. (Rat negat demanda que d'aiga).

rattraper

        Tout ce qui te suit ne t'a pas rattrapĂ© : Ne te plains pas car il pourrait t'arriver bien pire (Tot çò que te seg t'a pas trapat).

rave

        On ne peut pas tirer du sang d'une rave : On ne peut pas exiger un effort de la part d'un paresseux (Om pod pas tirar de sang d'una rava).

redingote

        Faire endosser la redingote Ă  quelqu'un : Faire endosser une faute Ă  quelqu'un (Cargar la levita a qualqu'un).

remède

        Mieux vaut mourir du mal que du remède : Dit par ceux qui n'aiment guère avoir recours au mĂ©decin (Gasc. : Tant vau morir do mau coma do remèdi).

        A chaque mal, Dieu donne son remède (A cada mal, Diu dona son remèdi)

remuer

        Remuer comme un âne mort : Remuer. (Pourquoi disait-on qu'un âne mort remuait ? Mystère) (Bolegar coma un ase mort)

renard

·        Les renards et les fouines s'en vont faire leur mal au loin :  Les vauriens vont commettre leurs mĂ©faits loin des gens qui pourraient les reconnaĂ®tre. (Gasc. : Los renarts e las haginas, s'en van hèr lo mau loèn).

·        La queue de renard : La prĂŞle, plante de lieux humides. (La coa de mandra).

·        Se confesser au renard : Dire un secret Ă  son ennemi (Se confessar al rainal).

·        Renard qui dort dans la matinĂ©e a peu de plumes sur le museau : Car c'est la nuit qu'il faut chasser. L'avenir appartient aux lève-tĂ´t. (Tot rainal que dormi la matinada, a pas lo morre plumĂłs).

        Tirer au renard : Tirer au flanc (Tirar a la mandra).

rencontrer

        Allons lentement, nous rencontrerons plus de monde : Ce proverbe invite Ă  s'attarder en chemin, de prendre le temps d'aller Ă  la rencontre de ses semblables et de faire leur connaissance. (Anem plan, rescontrarem mai de monde).

repas

        La nuit du gros repas : La nuit du rĂ©veillon (La nueit de l'afart).

résolution

        Les bonnes rĂ©solutions sont comme les anguilles, faciles Ă  prendre, difficiles Ă  tenir (Las bonas resolucions son coma las anguilhas, aisidas a prener, malaisidas a tener).

ressembler

·        Ils se ressemblent comme le coucou et la pie : Formule dont se servaient les enfants pour maudire un nid dĂ©couvert par un camarade qu'ils enviaient. Les Ĺ“ufs ou les petits oiseaux Ă©taient alors vouĂ©s aux couleuvres. (Gasc. : Se semblan coma lo cocut e l'agassa).

        Si l'enfant ressemble au père, je ne dis pas putain Ă  la mère (MM. Quand l'enfant sèmblo au paire dirĂ©u pas puto a la maire).

rĂŞve

        Grand rĂŞve chasse la bonheur, petit rĂŞve toujours l'attire : on ne peut ĂŞtre heureux si l'on a des rĂŞves inaccessibles. (MM.: grand rebe acampo lo bonur, pichoun rebe toujour l'atiro).

revenir

        Celui-lĂ  quand il part, on dirait qu'il revient ! : Il a une drĂ´le de dĂ©marche ! ; C'est un grand paresseux qui va au travail Ă  contrecĹ“ur. (Aquel quant part on diriĂ  que torna !).

RhĂ´ne

        Quand vous avez bu la mer vous pouvez bien avaler le RhĂ´ne : Qui peut le plus peut le moins (Quand avetz begut la mar, podètz ben avalar lo Ròse).

rhume

·        Pour le rhume, une grande cruche de vin ! : aujourd'hui on dirait "un bon grog et au lit !" (Per lo raumĂ s, lo potarrĂ s !).

riche

        L'homme riche mange de l'or et chie du plomb (L'ome riche manja d'or e caga de plomb).

        Un riche chargĂ© de fortune, quand il brait, croit chanter ! : Le riche prĂ©tentieux convaincu que, quoi qu'il fasse on l'admirera, pense que son ramage ressemble forcĂ©ment Ă  son  plumage. (Un riche cargat de fortuna, quand brama, crèi de cantar !).

        Qui est content est riche, qui est riche n'est pas toujours content : Encore une fois l'argent ne fait pas le bonheur ! (Qui es content es riche, qui es riche es pas totjorn content). (Voir bonheur).

        Les sottises des riches passent pour des compliments (MM. Li soutiso di riche passon pèr de couplimen).

richesse

        Enfants et rire, richesse de pauvre (Enfants e rire, richesa de paure)

ridé

        RidĂ© comme le cul d'un âne (MM.: Passi coume lou cuou de l'ase)

rire

·        Bon coup de rire : pinte de bong sang ! : Il faut rire cinq fois par jour pour vivre longtemps ! (MM.: Uno bono riado vai touto en sang).

·        Var. : Tant que tu riras, tu ne mourras pas (Tant que rirĂ s non morirĂ s)

·        Celui-lĂ  n'a pas plus envie de rire qu'un âne qui s'Ă©trangle : De quelqu'un peu enclin Ă  rire ou Ă  sourire (Aquel as pas mai l'enveja de rire qu'un ase que s'estrangulha).

·        Il rit comme un âne quand on le frotte ! : Il rit comme un bossu  (Rit coma un ase quand lo fretan).

·        L'eau commence Ă  rire : L'eau commence Ă  bouillir (L'aiga comença a rire).

·        Le rire ne lui passe pas par les lèvres : Il rit jaune (Lo rire li passa pas los pòts).

        Qui a mal ne peut rire : le rictus bloque le rire (Qui a mau pòt pas rire).

        On rit de ce que l'on ne connaĂ®t pas : Une coĂ»tume Ă©trangère fait quelquefois sourire car on la trouve bĂŞtement saugrenue (L'on ris de ço que l'on coneis pas).

        Rire comme une fente – ou une crevasse -  (Rire coma una ascla).

·        Rire comme une pie-grièche (Rire coma una margassa).

        Rire comme une poche dĂ©cousue (MM.: Rire coumo uno pòcho decourdurado).

·        Rire comme un âne dans un berceau (Rire coma un ase dins un brès).

·        Rire comme une fouace : Rire Ă  gorge dĂ©ployĂ©e (Rire coma una fogassa)

·        S'escaner de rire : Mourir de rire (S'escanar de rire).

·        Se crever la peau de rire : Rire Ă  gorge dĂ©ployĂ©e (Se crebar la pèl de rire, s'espotir de rire).

        Rire avec l'oreille : Rire sous cape (Rire d'aurelha).

        Ne rire que d'une joue : Rire jaune (Rire que d'una gauta).

robe

        Ça lui va comme une robe Ă  un cochon : Ça lui va très mal (Li estĂ  plan coma una rauba a un pòrc).

robinet

        Il pleut Ă  pleins robinets : Il pleut Ă  verse (Plèu a plens canèls).

roc

        Le roc mort  : La pierre qui se dĂ©lite (Lo ròc mòrt).

rĂ´der

        RĂ´der comme un ver-luisant : TraĂ®nailler dehors la nuit,  (Rodar coma una lucambra)

roi

·        Du temps du roi CĂ©zĂ©t  : Il y a belle lurette (Del temps del rei Cezet). De quel roi s'agit-il ? Du roi Louis XVI ? AppelĂ© ainsi parce qu’il avait Ă©tĂ© " raccourci " et donc, rendu plus petit que le " seize " qu’il avait Ă©tĂ© ? Ou bien tout simplement " le roi petit pois ", en occ. cesĂ©t ? Difficile de trancher... si l’on peut dire. (A bisto de nas, Loubatières 2002).

        C'est une crotte de roi-petit : C'est une broutille (Aquò's cagada de rei-petit).

        OĂą il y a pain et vin, le roi peut venir (Ont i a pan e vin, lo rei pod venir).

        Le roi ne dĂ®ne pas deux fois : Un repas royal doit ĂŞtre copieux (Lo rei dinna pas dos cops).

Rome

·        Celui qui a une langue peut aller jusqu'Ă  Rome : Celui qui sait parler peut se sortir de toutes les situations (et en particulier demander son chemin)   Qui lenga a, dusca a Roma pod anar.

·        Var.: Qui langue a, Ă  Rome va :  (Gasc. : Qui lenga a, a Roma va).

·        Beaucoup vont Ă  Rome sans voir le pape : Se dit d'un incapable, "qui ne trouverait pas d'eau Ă  la fontaine", ou "Ă  Garonne". "J'ai pas su le voir" dit-on aussi lorsqu'on est passĂ© Ă  cĂ´tĂ© de quelque chose qu'il ne fallait pas manquer. (N'i a pro que van a Roma sens veser lo papa).

        Qui fou va Ă  Rome, fou en revient : 1 – Qui est fou en reste. 2 – Les prières ne changent rien Ă  l'affaire. (Qui fòl va a Roma, fòl s'en torna).

ronce

        Aimable comme un ronce (AmistadĂłs coma una romi).

        Attirant comme une haie de ronces sans mĂ»res : Repoussant (Atirant coma un bartĂ s sens amora).

ronfler

        Il est con qu'il en ronfle : Il est tellement con qu'il en ronfle (Es con que ronca).

ronger

        On a chacun son os Ă  ronger : Chacun a ses propres problèmes  (Abèm cadun nostre os a rosegar).

rose

        Ne voir que roses et fleurs  : Voir la vie en rose (VĂ©ser que rosas e flors).

·        Belle rose devient gratte-cul : Lorsque la belle rose a perdu ses pĂ©tales il ne lui reste plus que sa tige et ses Ă©pines. De mĂŞme lorsque la femme a perdu sa beautĂ© elle devient, d'après ce proverbe, irascible et insupportable. (Bela rosa ven grata-cuol).

        Frais et neuf comme une rose de mai (Fresc, nòu coma rosa de mai)

rosée

        Dormir Ă  la rosĂ©e du soir : Dormir Ă  la belle Ă©toile (Dormir a la serena).

rossignol

        Le rossignol apporte les bonnes nouvelles, l'hirondelle noire, les mauvaises (Lo rossinhol porta las bonas novelas, las marridas, lo barbasan).

rĂ´tir

·        Il y en a un qui est plus embarrassĂ© que celui qui tient la queue de la poĂŞle : c'est celui qu'on fait rĂ´tir ! : Si le cuisinier se plaint d'ĂŞtre devant la poĂŞle, il doit penser Ă  celui qui y est dedans qui est plus Ă  plaindre que lui !  (N'i a un de plus embarrassat que lo que ten la padena : es lo que fan rostir !)

roue

        Pied de roue : Avant ou arrière d'un bateau de pĂŞche (Pè de ròda).

rouge

        Rouge comme un Anglais : Avoir la peau du visage rouge (Gasc. : Roge coma un AnglĂ©s).

        Rouge comme l'Ĺ“il d'un crapaud (Roge coma l'uèlh d'un grapaud).

ruer

        Ruer des quatre pieds  : ĂŠtre très mĂ©chant (Petnar dels quatre pès).

S

 

sabot

·        Faire une tĂŞte de sabot : Faire la gueule (Far un morre d'esclĂłp).

·        Il est plus bĂŞte que ses deux sabots (Es pus nèci que sos dos esclops !).

·        Tu lui ferais baptiser un sabot : Var. Gasc : On lui ferait baptiser un caillou : Il n'a pas inventĂ© la poudre (Li farián batejar un esclòp ; Gasc. : lo harèn batiar un calhau).

        Trouver sabot Ă  son pied : Trouver chaussure Ă  son pied ; trouver ce que l'on dĂ©sire (Trapar l'esclòp a son pè.

        Commode comme un sabot Ă©troit : Pas commode du tout (Comòde coma un esclop estech).

sac

·        On ne peut sortir d'un sac que ce qu'il y a dedans : Il n'y a pas de miracles ! (Pod pas sortir d'un sac que çò que i a).

        A la bouche du sac : Comme cela vient, au petit bonheur  (A pot de sac / saca).

        Var.: A bouche de sac : En abondance (A boca de sac).

        Celui qui tient le sac ne vaut pas mieux que celui qui le remplit : Se dit de deux compères complices d'une entreprise peu reluisante. (Vau pas mai aquèu que tèn qu'aquèu qu'emplis lou sa).

sage

        Voir fou

        Sage comme une abeille : … qui tout le temps travaille et produit (Sage coma una abelha).

        PauvretĂ© de sage dĂ©passe richesse de fou : Il semblerait d'après ce proverbe qu'il vaille mieux ĂŞtre pauvre et sage que riche et fou. Sans doute. (MM.: Paureta de sage passo richesso de fòu).

        Devant sage ni après fou ne traverse l'eau ni la boue : Si tu traverses derrière  un fou tu risques fort d'ĂŞtre Ă©claboussĂ©. Si tu traverses devant un sage, celui-ci risque de te reprocher le moindre Ă©cart s'il reçoit la moindre Ă©claboussure. Ce proverbe peut s'adapter Ă  diverses situations de la vie courante. (MM.: Davans sage ni après fòu noun passes aigo ni fangas mòu).

        Qui est sage n'est pas pauvre : la sagesse est en soi une grande richesse (Qui es sage es pas paure)

saint

        Les saints ont pĂ©chĂ© sept fois par jour : "Tous pourris !" (MM.: Li sant an peca sèt fes pèr jour).

        Beau et doux comme un saint dans sa niche (Bel e suau coma un sant dins sa nicha).

saint André

        A la saint AndrĂ© mène les chèvres au bouc ! (St-AndrĂ© : 30 novembre, saison favorable Ă  la reproduction des chèvres)   A la Sant Andrèu mena las cabras al boc !

saint Antoine

        Saint Antoine donne l'Ĺ“uf aux poules : Le 17 janvier jour de saint Antoine les poules recommencent Ă  pondre (Sant Antoni dona l'uòu a las polas).

saint Aubin

        S'il pleut Ă  la saint Aubin l'eau sera plus chère que le vin : Il y aura risque de sĂ©cheresse (Saint Aubin : 1er mars)  (Se plèu per la Sant Aubin, l'aiga valdrĂ  mai que lo vin).

saint Barnabé

        Quand il pleut le jour de saint MĂ©dard, il pleut quarante jours plus tard ; Ă  moins que saint BarnabĂ© ne lui coupe le pied (Gasc. : Quant plau lo jorn de sent-Medart, que plau quaranta jorns mès tard ; sonque sent Barnabè lo cope lo pè).

saint Barthélemy

·        Saint BarthĂ©lemy paie qui doit : Le 24 aoĂ»t le blĂ© est engrangĂ© et on peut alors le vendre pour payer ses dettes. Les Ă©chĂ©ances Ă©taient jadis fixĂ©es Ă  la saint BarthĂ©lemy (Gasc. : Sent Bertomiu, paga qui diu).

        A la saint BarthĂ©lemy, on a vu le glaçon dans le ruisseau : Il se peut que les premières gelĂ©es apparaissent le 24 aoĂ»t (Gasc. : EntĂ  Sent-Bertomiu, an vist lo glaç dens l'arriu).

saint Crépin

        Saint CrĂ©pin donnait les souliers pour rien, mais il faisait payer les lacets fort cher : A l'adresse de ceux qui se rattrapent largement sur les accessoires, de la valeur d'une chose donnĂ©e ou vendue Ă  bas prix (Gasc. : Sent Crespin balhaua los soliers per arren ; mès hasèua pagar las correjas fort care).

saint Jacques

        L'oreille de saint Jacques : La coquille saint Jacques (L'aurelha de sant-Jacme).

saint Jean

        C'est aujourd'hui la saint Jean, payez-nous maĂ®tres, nous partons ! Le 24 juin, Ă  la saint Jean, les ouvriers agricoles (les domestiques). changeaient de patron (Gasc. : Es anèit Sent-Joan, Pagatz-nos, mèstres ; nos en van).

        Avant la saint Jean ne vante pas ta rĂ©colte (Abans saint Jan vantas pas ta recolta).

        S'il pleut Ă  la St-Jean, guère de vin, guère de pain : La pluie du 24 juin pourrit la vigne et les cĂ©rĂ©ales.  (Se plòu per Sant Jan gaire de vin ni de pan)

        Saint Jean la graine, feu Ă  la cabane : Se disait en allumant les feux de la saint Jean qui fĂŞtaient le dĂ©but de l'Ă©tĂ© et donc des rĂ©coltes (Sant Jan la grana, fuòc a la cabana).

        Le petit saint Jean : Le cytise (Lo sant  Joanet).

saint Joseph

        Saint Joseph faisait des croix et il en a tant fait qu'il y en a pour tous : Une croix est un malheur, une Ă©preuve que chacun peut subir quotidiennement (MM. Sant JousĂ© fasiĂ© de crous e n'a tant fa que n'i'a pèr tous).

        A la saint Joseph chaque oiseau a son château : Le 19 mars tous les oiseaux ont terminĂ© leur nid (EntĂ  Sent Josep, cada auseth a son casteth). Voir avril.

saint Laurent

        Quand il pleut pour la saint Laurent la pluie vient bien Ă  temps : S'il pleut pour la saint BarthĂ©lemy, si tu t'en moques, moi pas ! : saint Laurent (10 aoĂ»t), saint BarthĂ©lemy (24 aoĂ»t) (Quand plèu per Sant Laurens, la plèja ven pla a temps, se plèu per Sant Bartomiu, se t'en trufas, non pas ieu).

saint Luc

·        A la saint Luc engraisse bien le porc et remplis le tonnelet : Le 18 octobre le temps est venu de prĂ©parer la fĂŞte du cochon. (A la Sant Luc engraissa pla lo tesson e emplena lo barricon !).

saint Martin

        A la saint Martin la neige est en chemin, si ce n'est pas l'après midi, se sera le matin ! (saint Martin : 11 novembre)  (Per la Sant Martin la nèu es en camin, s'es pas pel vèspre serĂ  pel matin !)

·        Si l'autan souffle Ă  la saint Martin, l'hiver s'arrĂŞte en chemin (Se l'autan bufa per Sant Martin, l'ivern s'arresta pel camin).

·        A la saint Martin, goĂ»te ton vin (Var :1 : A la saint Martin serre ton vin : Var :2 : A la saint Martin l'oie dans le pot – confite - , soutire ton vin et invite ton voisin  (le 11 novembre, le vin a cessĂ© de fermenter dans les barriques) (Gasc. : A Sent-Martin tasta – sarra - ton vin. Per Sant Martin l'auca al topin, cola ton vin e convida ton vesin).

        A la saint Martin sème, coquin !  ( A la Sant Martin, semena, coquin).

saint MĂ©dard

·        Quand il pleut pour la saint MĂ©dard, quarante jours de temps capricieux et ta rĂ©colte au hasard : Le 8 juin. (Quand plèu a la Sant Medard, quaranta jorns de temps bojard, e ta recolta a l'asard).

·        Quand il pleut le jour de saint MĂ©dard, il pleut quarante jours plus tard ; Ă  moins que saint BarnabĂ© ne lui coupe le pied (Gasc. : Quant plau lo jorn de sent-Medart, que plau quaranta jorns mès tard ; sonque sent Barnabè lo cope lo pè).

        Pluie du jour de saint MĂ©dard, de la rĂ©colte emporte un quart : On aura compris qu'une pluie ce jour-lĂ  n'a rien de bĂ©nĂ©fique. (Gasc. : Plòja do jorn de Sent-Medart, de la recolta emporta un quart).

        Pluie de la St-MĂ©dard fait le bonheur des canards (InterprĂ©tation libre !) (La plueia de Sant Medard – 8 de jun – fai lo bonur di canard).

saint Michel

·        De la saint Michel Ă  la Toussaint, c'est l'Ă©poque du brabant : C'est l'Ă©poque du labour. (Brabant : charrue reversible, tirĂ©e par les bĹ“ufs. Saint Michel : 29 septembre) (De la Sant Miquèl a Totsants aquò's lo temps del brabant).

·        Temps clair pour la saint Michel, l'automne sera beau peut-ĂŞtre (S'es clar per Sant Miquèl, la tardor serĂ  bela benlèu).

        Faire saint Michel : DĂ©mĂ©nager. Les paysans qui changeaient de ferme le faisait Ă  ce jour-lĂ   car l'annĂ©e agricole Ă©tait terminĂ©e. On dit aussi faire saint Martin (11 novembre)   Far Sant-Miquèl, Sant Martin.

        Pour la saint Michel jette le blĂ© au ciel : C'est une bonne date pour semer le blĂ© d'automne (Gasc.: EntĂ  Sent Miquèu gita lo blat au cèu).

        A la saint Michel prĂ©pare tes appeaux : C'est aussi le moment de la chasse Ă  la palombe (Gasc.: EntĂ  Sent Miquèu, l'apèu).

saint Paul

        Pour la saint Paul claire journĂ©e, nous aurons une bonne annĂ©e : Si le 25 janvier, jour de la saint Paul la journĂ©e est claire, l'annĂ©e sera bonne (Per la Sant Paul clara jornada, aurem una bona annada).

saint Pierre

·        Quand saint Pierre ne lave pas les rues, saint Martial le fait comme il faut : S'il ne pleut pas pour la saint Pierre : 29 juin, il pleut pour la saint Martial, le lendemain. (Quand Sant Peire lava pas las carrieras, Sant Martial lo fa coma cal).

        DĂ©pouiller saint Pierre pour habiller saint Jean : DĂ©shabiller Pierre pour habiller Jacques (Despelhar Sant Peire per vestir Sant Joan).

saint Thomas

        Pour la saint Thomas si tu as un porc gras, tape-lui sur le nez : Qui n'en a pas et va le voler, par saint Thomas sera pardonnĂ© ! (St-Thomas : 21 dĂ©cembre)   Per Sant TomĂ s s'as un porc gras, dona li sul nas. Qui n'a pas e que n'angue panar, Sant TomĂ s lo perdonarĂ  !

saint Vincent

        A la saint Vincent, l'hiver perd une dent ou bien se refait pour longtemps : Le 22 janvier jour de saint Vincent l'hiver est moins mordant ou alors il durera longtemps (A la Sant Vincent, l'ivèrn perd una dent, o tant pla se refĂ  per longtemps).

        A la saint Vincent, cessent les pluies, viennent les vents (Per sant Vincent, cessan las plueias, venan los vents).

sainte Barbe

        Pour la sainte Barbe l'âne se fait la barbe : L'âne change de poil. (Per la santa Barba, l'ase se fai la barba).

sainte Catherine

·        A la sainte Catherine pour tout l'hiver fait ta farine ! (Ste Catherine : 25 novembre)   A la Santa Catarina, per tot l'ivèrn fai ta farina !

sainte Luce

        Voir : jour

sainte Lucie

        Sainte Lucie la pleureuse : Sainte lucie est la sainte de la pluie. (Santa LĂąci la plourarela).

sainte Madeleine

        A la Madeleine le blĂ© est rentrĂ© et le raisin se forme : Sainte Madeleine, 22 juillet (A la Madalena lo blat es dintrat e lo rasin veirat).

        A la Madeleine, la noix est pleine (Gasc. : A la Madelena, la notz es plena).

sainte Marguerite

        Autour de la sainte Marguerite longue pluie est maudite : Le 20 juillet beaucoup de rĂ©coltes sont encore sur pied. Pas de pluie s'il vous plait ! (A l'entorn de Santa Margarida, longa plèja es maudida).

sainte Nicole

·        Putain comme sainte Nicole : … qui aurait mĂ©ritĂ© son titre de sainte malgrĂ© sa vie de dĂ©bauche ? Ça alors ! (Puta coma santa Nicola).

Saint-Gaudens

·        Toulouse pour le chant, Carcassonne pour la danse, Saint-Gaudens pour les putains : A vĂ©rifier, surtout le dernier point ! (Tolosa per lo cant, Carcassona per la dansa, Sant Gaudèns per las putans).

saison

        ĂŠtre de saison : ĂŠtre en chaleur (Estre de sason).

salade

        Quand on fait la salade, celui qui met le sel doit ĂŞtre un sage, celui qui met le vinaigre, un avare, celui qui met l'huile, un prodigue : Entendons : peu de sel, très peu de vinaigre beaucoup d'huile. (MM. Quand se fai l'ensalado fau qu'aqueu que met la sau fugue un sage, lou que met lou vinaigre, un avare, lou que met l'òli, un proudigue).

samedi

        Pas de samedi sans soleil ni de veuve sans conseil (MM.: Ges de dissate sens soulèu ni de vèuso senso counsèu). Voir vieux.

        Le samedi la Vierge va laver las langes : voilĂ  pourquoi il fait toujours soleil ! (A vĂ©rifier !) (MM.: Lou dissate la Vierge vai lava si banèu : es pèr aco que fai toujour soulèu).

        Faire des points de samedi : Coudre Ă  longs points (Far de punts de dissabte).

sang

·        Un sang-tranquille : Se dit d'une personne lente et paisible (Un sang tranquille).

        Vouloir tirer du sang d'un caillou : Vouloir une chose impossible (Voler tirar sang d'un calhau).

        Se faire un sang triste : Se tourmenter, se faire un sang d'encre (Se far lo sang triste).

        Sang-mou qui mourut raide : Surnom donnĂ©e Ă  une personne peu dynamique (MM.: Sang-fla mourigè rede).

sans

        Nous ferions sans toi ! : Tu gĂŞnes, tu es un importun ! Se dit aussi d'une personne dont la naissance n'a pas Ă©tĂ© dĂ©sirĂ©e ou de quelqu'un qui gĂŞne. – Le jour de la naissance le (petit) dernier d'une famille de neuf, au moment d'ĂŞtre affectĂ© d'un prĂ©nom, se trouve spontanĂ©ment baptisĂ© sans-tu-farioun. Par la suite, il portera un prĂ©nom usuel, comme tout le monde.  (Sens tu fariam !).

santus

        Je t'attends au santus ! : … au moment crucial, oĂą nous verrons ce que tu seras capable de faire (Al santus t'esperi !).

saoul

·        Il est saoul comme une pelle Ă  cendre ! (ou : comme un coin) : Il est rond comme une queue de pelle ! (Es bandat coma una rispa ! o : coma un cunh !).

sardine

·        Mieux vaut sardine sur un croĂ»ton que perdreau qui vole : Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras (Mai val sarda sus un crostĂ©t que perdigal que vola).

        Y voir comme une sardine cuite : N'y voir goutte ; ĂŞtre aveugle ou myope (S'i vĂ©ser coma una sarda cuèita).

·        IndignĂ© comme une sardine cuite : Regardez attentivement l'Ĺ“il d'une sardine cuite et observez l'indignation qui pointe dans son regard. On comprendra que la sardine cuite est tout simplement indignĂ©e par le traitement qu'on lui a fait subir  ! (Indinhat coma una sarda cuècha).

sauce

·

Service gratuit et accessible Ă  tous

Je crée mon site Internet
Créer un blog gratuit avec